SITUATION GEOGRAPHIQUE et caractéristiques techniques de la ligne FERROVIAIRE INTERNATIONALE TRANSFRONTALIERE NICE-BREIL-TENDE-CUNEO-VENTIMIGLIA


Nice-Breil et Vintimille-Breil-Cuneo :
deux lignes, un ensemble ferroviaire transfrontalier
aux caractéristiques remarquables
En effet, les lignes à voie unique Nice-Sospel-Breil et Vintimille-Breil-Cunéo ont été tracées selon des caractéristiques (rampes, rayons de courbes, gabarits d’ouvrages) plus généreuses que celles de la plupart des grandes lignes alpines actuellement en service.
Sur la ligne Nice-Sospel-Breil et Vintimille-Breil-Cunéo, les rampes ne dépassent pas 2,4% avec des coubes minimum de 300 m, alors que sur la ligne de la Maurienne elles arrivent à 3,2% avec des courbes minimum de 320m!
De surcroît, leurs quatre plus longs tunnels : Tende de 8099 m, Braus de 5939 m, Mont Grazian de 3891 m et Bergue de 1883 m ont été réalisés pour la double voie.
Lors de sa récente reconstruction en 1979, la section Vintimille-Breil-Limone a été équipée de la commande centralisée de trafic, ses gares pourvues de voie d’évitement de grande longueur (700m).
La ligne Nice-Breil vient de se voir équipée également d’une commande centralisée.
La réélectrification peut être réalisée tout en respectant le dégagement du gabarit GB de chargement (et en offrant sur la majeure partie du tracé de larges possibilités de dégagement du gabarit GB1). Cette réélectrification serait d’un coût estimé à la moitié, environ, de la réalisation du tunnel routier de Tende (400 millions de Francs en 2001 pour 800 millions de Francs estimés à l’époque pour le tunnel de Tende).
Des potentialités indiscutables
De telles caractéristiques confèrent aux lignes du Col de Tende des capacités potentielles de trafics marchandises et voyageurs de l’ordre de ceux que la ligne Berne-Lötscherberg-Simplon a assurés annuellement, avant sa mise en service à double voie, à savoir:
  • 5 millions de tonnes de marchandises,
  • 8,5 millions de voyageurs,
  • 700 000 véhicules routiers à travers son tunnel de faîte.
Ces potentialités devraient permettre, moyennant une mise à niveau, de transférer une partie des charges du trafic fret, de la route vers le rail, actuellement passant par l’autoroute A8 à Vintimille, , en voie de saturation. Plus de la moitié de ce trafic est en transit, venant en particulier d’Espagne et du Portugal.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire