dimanche 21 août 2016

ARTICLE du 6/7/2016 de l'association NOSTER PACA : "CPER ça craint pour le train..."


http://nosterpaca.over-blog.com/2016/07/cper-ca-craint-pour-le-train.html

Le contrat de plan Etat-Région signé en 2015 fait l'objet d'un avenant soumis le 13 juillet au vote de l'Assemblée Plénière du Conseil Régional. Le Conseil économique, social, environnemental régional (CESER), représentatif de la sociétè civile, doit donner un avis avant le vote politique. Les documents sont parvenus aux conseillers le 05 juillet pour donner un avis le 07 ....
Les représentant FNE PACA au  CESER ont apporté une contribution centrée sur la mobilité.

Contribution FNE PACA pour l’avis du CESER sur l’avenant N°2 du Contrat de Plan conclu entre l’Etat et la Région Provence Alpes Côte d'Azur pour la période 2015-2020, signé le 29 mai 2015. Vu l’absence de délai, nous limitons notre analyse à la partie mobilité.
En préalable, nous souhaitons indiquer deux éléments de contexte :
  • Le Contrat a fait l’objet d’un premier avenant en octobre 2015, pour prendre en compte la mise à disposition de fonds supplémentaires par l’Etat suite au comité interministériel de mai 2015 portant sur la future Métropole Aix Marseille Provence.
  • Le constat est une absence de concertation et d’information avec le réseau associatif et, notamment, les associations d’usagers et de défense de l’environnement pour ce qui concerne le volet mobilité dans le cadre de l’élaboration de ce nouvel avenant.
L’analyse du projet d’avenant n°2 par grands domaines :
Sur le volet routier = + 51 493 333€ pour la Région et + 22 673 333€ pour l’Etat
  • Nous tenons à rappeler que la compétence route dépend des Conseils Départementaux ;
  • Nous restons interrogatifs sur la prédominance accordée au secteur routier : n’est-ce pas contraire aux enjeux définis lors de la COP21 ? Nos territoires métropolitains et plus globalement notre région (exemple vallée de La Roya) sont impactés fortement par un taux important de pollution de l’air ;
  •  Nous constatons que les pistes cyclables voient leur budget passer à 5M€ (+ 1M€ pour l’Etat et + 1.5M€ pour la Région en demandant à ce chaque projet routier du CPER intègre une infrastructure cyclable 
  • Nous confirmons que nous sommes favorables aux Voies dédiées bus sur le secteur de la Métropole AMP. Il doit s’agir d’une période transitoire en attendant qu’un véritable Réseau Ferré Métropolitain soit opérationnel. En effet, le problème de saturation des gares routière dont celle de St Charles et les difficultés de pénétrer dans le centre des villes (exemple des liaisons routières en provenance d’Aubagne vers Marseille) ne seront pas réglées avec les voies dédiées.
  • Nous nous interrogeons sur ce qui semble amorcée un déséquilibre entre les territoires avec un nombre de projets routiers importants sur le 06 (Voie Mathis à Nice, Voie Nord Sud Plaine du Var, Pénétrante Cannes Grasse) Cette interrogation est accentuée par le fait que ces opérations se font apparemment sans apport de l’Etat.

Sur le volet ferroviaire = baisse globale de 215 470 000€
  • L’abandon des études du projet relatif aux travaux de réouverture de la ligne Aix/Etang de Berre n’est pas acceptable de notre point de vue :
    • C’est un projet métropolitain dont les études connues indiquent une prévision de fréquentation importante 7500 usagers/jour
    • Ce tronçon permet la connexion pour les déplacements de personnes entre le bassin Aixois et la zone d’activités aéroportuaire mais aussi la connexion directe entre des zones d’activités (les Milles, aéroport Marseille-Provence, GPMM, Euroméditerranée,  …)
    • C’est une ligne qui permet un itinéraire « bis » par exemple durant des travaux de Marseille Gardanne Aix.
    • Nous souhaitons que l’engagement des collectivités concernées et maintenant celui de la Métropole puissent permettre à la Région de reconsidérer cet abandon.
  • Nous dénonçons la baisse de la Région (moins 4,1M€) et de l’Etat (moins 4,1M€) sur la ligne Nice – Breil / Tende. Rappelons que les parts s’élevaient à 9M€ chacun alors que l’Italie s’est engagée sur 29M€ … Nous restons dans l’attente de connaître la part des autres collectivités (Département, Métropole NCA, CARF, …) 
Alors que la Région (mais aussi l’Etat) met plus de 35M€ sur le tunnel routier de Tende, nous dénonçons une orientation néfaste à un moment où la conduite des travaux de doublement s’avère plus laborieuse (effondrement de galerie), plus lente et plus coûteuse que prévu.

  • Concernant les Chemins de fer de Provence – partie basse entre Nice et Plan du Var, nous attendons de savoir si la baisse constatée de 17M€ est liée à la part attendue des autres collectivités (Département, Métropole, …).

  • La dotation relative à la mise en accessibilité et l’allongement des quais des PEM est ajustée à 70,500 M€ avec une baisse de 4,5M€ de la Région : faut-il en déduire que l’accessibilité n’est plus un enjeu majeur ?

En conclusion, nous exprimons nos inquiétudes sur le sort réservé au ferroviaire dans notre Région. De fait, on ne peut pas s’empêcher de faire le lien avec le rapport 26 voté lors de l’Assemblée Plénière du 24 juin qui prévoit « le développement de solutions alternatives aux trains » …

COMMUNIQUE DES ASSOCIATIONS (dont notre Comité) du 30/6/2016 "Quand la Région PACA veut développer des solutions de déplacements alternatives au train"



Communiqué de presse du 30 juin 2016


Par les associations et collectifs d’usagers : FNE PACA, CLCV PACA, NOSTER PACA, ADSP 05, Comité de Défense Nice Tende, REN (06), Comité Écologique Comtat-Ventoux (84), ADSEL (Aubagne), ADUGARE (Arles), UDVN-FNE 83, Sauvons la Roya (06)

Quand la Région PACA veut développer des solutions

de déplacements alternatives au train …


Lors de la séance plénière du conseil régional du 24 juin 2016, il a été voté une délibération proposant « des études visant le développement de toute offre de mobilité régionale alternative au TER pérenne et performante, s’appuyant notamment sur des services routiers et sur le développement des nouvelles mobilités durables au service des usagers. »
Alors que partout en France, en Europe et dans le monde, il est mis en place des politiques publiques visant à réduire les déplacements routiers pour des raisons de santé lié à la pollution de l’air, de congestion des axes routiers, de protection de l’environnement et du cadre de vie, sur la région Provence-Alpes-Côte d’Azur il est proposé de faire l’inverse.
Faut-il comprendre que l’exécutif de la Région PACA, six mois après avoir été élu, baisse les bras devant la mauvaise qualité et fiabilité de l’offre TER fournie par la SNCF ?
Nous apprécions que l’exécutif de la Région s’intéresse aux conditions de déplacement des usagers, bien qu’à ce jour aucun comité de ligne ne se soit encore réuni avec la présence d’élus de la Région et de responsables de la SNCF. Le service horaire de l’année 2017 a été voté le 24 juin sans que les usagers et leurs associations n’aient été informés, ni consultés.
Oui la SNCF n’offre toujours pas un service irréprochable, ce sont encore beaucoup de TER en retard ou supprimés. A titre d’exemples, à Toulon des TER doivent attendre régulièrement 15mn, 30mn que des trains soit disant plus rapides passent, sur la ligne des Alpes, du vendredi 24 au dimanche 26/06, ce sont 9 trains qui ont été supprimés pour des pannes sur le matériel ou pour l’absence de l’agent d’accompagnement.
Pour autant, faut-il baisser les bras ? Non !
- à la SNCF qui dispose de tous les moyens (financiers, nouveaux matériels, rénovation et modernisation des infrastructures et des gares) de faire le nécessaire pour respecter les usagers avec son nouveau Directeur régional (fiabilité, qualité, propreté, sécurité et baisse de la conflictualité)
- à la Région, d’intégrer des contraintes financières et de la transparence encore plus importantes dans la convention la liant avec la SNCF
Oui, il n’y a pas que les TER, des axes structurants disposent, aujourd’hui, d’une offre routière comme d’une offre ferroviaire.
Alors à la Région PACA, autorité organisatrice, comme la loi le prévoit, d’élaborer un schéma régional de l’intermodalité afin de proposer aux usagers une organisation des déplacements qui soit simple, fiable, et complémentaire avec une tarification harmonisée.

Les associations et collectifs d’usagers FNE PACA, CLCV PACA, NOSTER PACA, ADSP 05, Comité de Défense Nice-Tende, REN (06), Comité Écologique Comtat-Ventoux (84), ADSEL (Aubagne), ADUGARE (Arles), UDVN-FNE 83, Sauvons la Roya (06) sont disponibles pour apporter leurs expertises et leurs propositions !

Contact FNE – NOSTER PACA : Gilles MARCEL 06 08 89 75 54

jeudi 4 août 2016

COMUNICATO 25 LUGLIO "NUGHESEMU" - COMMUNIQUE du 25.7.2016 / AGB (Associazione Giuseppe Biancheri) / Sergio Scibilia

#NUGHESEMU

N. B. : en langue ligure "NUGHESEMU"
signifie 
"les choses ne vont pas comme elles devraient",
"Nous n'y sommes pas encore"


           La AGB ( Associazione Giuseppe Biancheri ) da anni in prima fila per la valorizzazione della linea ferroviaria della Val Roya , lancia l'hastag “locale” estiva #NUGHESEMU
         Un mugugno rivolto alle tante istituzioni che dovrebbero occuparsi del futuro di questa linea , ma non brillano per la loro attività.
          Un tema quello delle ferrovie locali ritornato , dopo il clamore della tragedia pugliese , in fondo alle priorità del nostro Paese .
        
          #NUGHESEMU Regione Piemonte
         Ha il compito di affidare i lavori previsti con i 29 milioni stanziati dal Governo Renzi , ma da diversi mesi non si hanno piu' notizie.
         
           #NUGHESEMU Regione Liguria
           Malgrado sia una linea strategica per i nostri studenti, per i pendolari, per il turismo , non è inserita nella classifica delle Top Ten delle linee ferroviare liguri .
          
           #NUGHESEMU Regione PACA
           L'elezione a primo cittadino di Nizza come Presidente della Regione , è servita a ridurre i finanziamenti promessi  in passato.
           Se Nizza non crede al profilo europeo della linea e non punta sul collegamento diretto con Torino , ci giochiamo le carte per il futuro .

            #NUGHESEMU Sindaci 
            I nostri primi cittadini dovrebbero essere le prime sentinelle e dovrebbero vigilare sull'andamento dei lavori di messa in sicurezza e sul ritorno alla normalità del servizio .
            Ma succede raramente che questo avvenga.
            Unica giustificata la sindaco di Torino, appena eletta .

            #NUGHESEMU Deputati 
            Lo stanziamento dei 29 milioni da parte del Governo Renzi arriva da lontano, ed è il risultato di un vecchio e duro lavoro di molte associazioni , di tanti cittadini , di sindaci, di parlamentari  .
            Oggi i rappresentanti del nostro territorio in Parlamento non destano attenzione a questa importante opera pubblica , definita prioritaria da Roma  .
           Da parte francese è difficile capire se ci sia qualche parlamentare che si preoccupi della linea della Val Roya .
           La Convenzione per la gestione della linea tra Italia e Fracia è scaduta dal 1970 e nessun burocrate romano o parigino si occupa di questo tema.
            Oggi è ancora una linea di gestione regionale , malgrado sia transfrontaliera e riguardi due territori  nazionali .
            La sicurezza dei treni regionali non è già piu' nelle agende dei lavori parlamentari.  
           #NUGHESEMU Governo 
            Dopo l'importante decisione di stanziare i fondi , il Treno delle Meraviglie è tornato in soffitta.
             La nomina del cuneese Enrico Costa a Ministro degli Affari Regionali non ha cambiato , purtroppo, lo scenario .
   
            #NUGHESEMU Europa
           Una linea transfrontaliera , un corridoio Alpi-Mediterraneo , un collegamento tra due capitali europee ( Torino e Nizza ) , un possibile sbocco diretto con la Svizzera, treni turistici sul modello Bernina , collegamenti diretti Nizza-Limone Piemonte , possibilità di utilizzare fondi europei  , sistemi di sicurezza  unici con un'unica gestione tra Italia e Francia( treni e linee)  .
           Tante opportunità e necessità trascurate dai nostri territori , dai Governi Nazionali e dall'Unione Europea .
           Parlamentari Europei – non rilevati , assenti totali. 

            La AGB rivolge un appello a tutti i soggetti istituzionali affinchè venga convocato un tavolo di lavoro, confronto e discussione sul futuro della linea .
            I cittadini hanno diritto di sapere cosa bolle in pentola .
            I cittadini sono stufi di non avere treni su questo tratto .
            I cittadini sono stanchi di sentirsi di serie B .

                                    #NUGHESEMU  

                                                                                               Sergio Scibilia

                                                                                            ( presidente AGB) 

L'AGB depuis des années est en tête pour la valorisation de la ligne ferroviaire de la vallée de la Roya. Elle lance le hastag local et estival : "Nughesemu" (Nous n'y sommes pas)